C’est en 1979 au dojo Zen de la rue Pernety à Paris que je fis ma première rencontre avec Maître Deshimaru et le Zen. Ce premier contact avec l’immobilité de la posture, l’atmosphère silencieuse du dojo et l’enseignement de Maître Deshimaru, donné dans un ‘zenglish’ saisissant, me laissèrent une forte impression. Je sus que j’allais suivre cette Voie.

À l’automne de la même année, j’émigre définitivement au Québec (ou j’avais déjà vécu 2 ans comme coopérant en 1973-74) et participe à la fondation de l’actuel Dojo Zen de Montréal sur la rue Gilford.

J’ai reçu l’ordination de Boddhisatva de Maître Deshimaru lors de sa visite au Québec en octobre 1980, puis de celle de moine à l’été 1985 à la Gendronnière.

L’absence d’anciens disciples de Maître Deshimaru à cette époque au Québec m’a conduit à assumer très tôt différentes responsabilités au Dojo de Montréal. J’en suis aujourd’hui le trésorier.

Bien qu’ayant toujours ancré ma foi dans la PRATIQUE de zazen, mon cheminement spirituel fut profondément marqué par ma rencontre avec Mata Amritanandamayi (Mahatma d’origine indienne) en juillet 2001 au Rhodes Island (USA).

Plus que jamais, Amma est aujourd’hui pour moi un guide et une source d’inspiration et je la remercie chaque matin pour la grâce qui m’est donnée de participer avec la pratique de ZaZen au mystère de l’existence.